Perfect Dark : un jeu culte

Ayant fait son apparition sur Nintendo 64 en l’an 2000, Perfect Dark est un jeu vidéo de tir à la première personne, publié par Nintendo et développé par Rareware. Ce jeu fera plus plaisir aux amoureux de Goldeneye.

Les aspects généraux du jeu Perfect Dark

Perfect Dark est parfois considéré comme la suite de GoldenEye 007. Développé également par Rareware en 1997, ce dernier a connu un grand succès. De plus, Perfect Dark s’est un peu inspiré de cet opus. Même si le jeu n’utilise par la licence James Bond, le jeu présente certaines mises en scène et un gameplay semblables. Perfect Dark est accessible en mode multi-joueur en proposant une gamme diversifiée de scénarios.

L’histoire prend place en 2022. Deux races extraterrestres s’opposent dans une guerre intergalactique : les Maians et les Skedars. Sur Terre, une guerre secrète est entamée entre deux organisations protagonistes, telles que l’Institut Carrington qui, derrière un centre de recherche et de développement, opère dans l’espionnage avec les Maians ; et dataDyne, une puissante compagnie d’armement, en liaison avec les Skedars.

L’aventure débute par un appel au secours du Docteur Caroll venant des laboratoires souterrains en dessous de la tour Lucerne, le siège social de la dataDyne. Joanna Dark ou Perfect Dark a pour mission alors d’encercler le centre pour récupérer le scientifique. C’est là où le complot entre la dataDyne et les Skedars a été dévoilé. En fait, dataDyne soutient les Skedars pour voler une arme surpuissante, appartenant à une civilisation extraterrestre éteinte, enfouie dans une épave d’un vaisseau spatial située au fond de l’Océan Pacifique pour éliminer les Maians. Le président des États-Unis n’a pas accepté de prêter à la dataDyne un vaisseau pour explorer l’océan. La dataDyne décide de l’assassiner et le substitue en un clone.

perfect-dark

Les meilleurs moments du jeu culte

Le joueur va incarner l’agente secrète Joanna Dark, un nouveau membre du fictif Institut Carrington. Elle a reçu le nom de code « Perfect Dark » vu le fait qu’elle a récolté la note la plus élevée de l’Institut à l’entraînement. Il doit contredire les plans de complot de la puissante entreprise dénommée la dataDyne. .L’affaire prend rapidement une tournure bien plus intéressante. En étant un jeu de tir à la première personne, le jeu Perfect Dark immerge le joueur dans de nombreux environnements variés, plus ou moins linéaires. Pour atteindre différents objectifs, elle doit écraser les ennemis qu’elle croise en chemin grâce à l’utilisation des armes variées.

Des scènes cinématiques développent le scénario du jeu avant, après et quelquefois durant les missions. Les ennemis ont une capacité d’intelligence fictive remarquable en se dissimulant derrière les murs, d’exécuter des roulades, de lancer un poing en combat ou même de se rendre une fois désarmés.

Les niveaux de difficulté ressemblent à toutes les séries de GoldenEye 007. A ce titre, il existe trois phases distinctes telles que « Agent », « Special Agent » et « Perfect Agent ». Elles se différencient chacune par son gameplay, les munitions disponibles, la performance du système de « visée automatique », l’endurance, la précision et les dégâts commandés de l’ennemi. Un jeu très complet, le meilleur Quake-like sur le support, tout simplement culte !

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.